! Prochaine Soirée d'Information le 18 novembre 2021 à 19h. Pour y participer s'inscrire via le formulaire dans la rubrique 'Contact' !

« La Minute de Léo » – Sortie à la Ménagerie du Jardin des Plantes TPS & PS – 18 juin 2021

Cette année, Lili a abordé le thème des Origines du Monde avec les PS et TPS, en lien avec l’exposition éponyme au Grand Palais.

Les enfants se sont passionnés des grandes découvertes et des grands explorateurs du XIXème siècle. C’est en effet à cette époque que les hommes ont compris que la Terre avait largement évolué depuis sa formation, et qu’elle avait vécu plusieurs grandes périodes.

Notre thème nous a donc permis de voyager depuis les premiers êtres vivants qui peuplaient les océans (ammonites, méduses, trilobites), en passant par les dinosaures puis les hommes préhistoriques et les animaux avec lesquels ils cohabitaient.

 

 

Puis nous nous sommes particulièrement intéressés à Nicolas Baudin, un grand navigateur du XIXème siècle qui avait été envoyé par Napoléon pour découvrir les Terres Australes. Les enfants ont réussi à se transposer il y a deux cents ans et imaginer les conditions de voyage du Capitaine Baudin : l’avion n’avait pas encore été inventé, une traversée des océans prenait des mois et des mois, la nourriture à bord nécessitait d’inventer des moyens de conservation tels que les aliments fumés, ou bien emporter une poule voire une chèvre à bord, et l’eau douce stockée dans des tonneaux se révélait être une boisson infecte au bout de quelques jours, laissant la place aux boissons alcoolisées qui s’altéraient moins…

Les enfants ont adoré voyager jusqu’en Australie avec le Capitaine Nicolas Baudin !

Ils ont dessiné, peint, sculpté, des œuvres inspirées par ce voyage magnifiquement conté par Lili ! Les animaux et les plantes exotiques ont suscité leur intérêt, émerveillés comme des explorateurs ! Ils ont été scandalisés d’apprendre qu’au retour de l’expédition commanditée par Napoléon, sa femme Joséphine, s’était approprié les émeus ayant survécu au voyage du retour ainsi que tout ce qu’elle trouvait magnifique pour la décoration de son château de Rueil-Malmaison. Heureusement, une grande partie des plantes, des animaux empaillés, et des découvertes naturalistes et scientifiques ont pu être sauvegardées pour être étudiées au Muséum d’Histoire Naturelle créé à cette époque.

C’est la raison pour laquelle nous avons choisi d’aller visiter la Ménagerie du Jardin des Plantes : se mettre dans la peau d’un visiteur du XIXème siècle, endimanché, pour s’émouvoir devant les magnifiques animaux exotiques. A notre époque fort heureusement, et à la Maison de L’Enfant, nous sommes très sensibles au bien-être animal et au respect de la nature, c’est pourquoi nos petits loups ont bien compris qu’ils ne verraient pas – comme au XIXème siècle – d’éléphants, de lions, ou de grands animaux à la Ménagerie par manque de place et de grands espaces.

Ce vendredi 18 juin après-midi, nous nous sommes donc rendus en car (très confortable !) à la Ménagerie du Jardin des Plantes pour la première sortie de l’année pour les TPS et PS ! Tout le monde était très content et très excité de pouvoir enfin découvrir cet endroit dont on avait tant parlé, de voir les grandes serres qu’ils ont eux-mêmes dessinées et de découvrir les petites cabanes en rondins, torchis et toits de chaume qu’on appelle les « fabriques », inspirées en 1802 à l’architecte Molinos, par la ferme de Marie-Antoinette à Versailles.

Nous avons déambulé dans les allées, nous nous sommes attendris devant les orangs-outans de Bornéo: nous nous sommes particulièrement intéressés à Nénette qui a quitté son île et sa forêt à l’âge de 3 ans et est arrivée à Paris en 1972. Du haut de ses 52 ans, Nénette aime le bricolage et s’occupe à dévisser régulièrement les boulons de son enclos !!! Lili nous a raconté qu’elle s’amuse à cacher les outils de ses soigneurs ! Mais elle adore aussi le ménage et notamment frotter les vitres avec des chiffons. Elle fait de la peinture (deux de ses œuvres ont été vendues aux enchères!) et le réalisateur Nicolas Philibert lui a consacré un long métrage (sélection officielle Berlin 2010).

Puis, nous avons fait une pause devant les flamants roses, et avons été impressionnés par les félins tels que la panthère des neiges et les oiseaux de proie comme le Harfang des neiges. Nous avons rencontré des animaux méconnus comme le tapir (un cousin de la famille des chevaux et des rhinocéros, il possède une courte trompe) ou l’outarde houbara d’Asie (un grand oiseau).

Nous attendions avec impatience de voir le cheval préhistorique de Przewalski (qui nous a valu de traverser à nouveau toute la ménagerie et de refaire un coucou aux orangs-outans!). Nous avons fait la rencontre du kangourou géant et de l’émeu, comme l’équipe de scientifiques de Nicolas Baudin l’a faite il y a deux cents ans en Australie.

Nous avons eu la chance d’observer des animaux en voie de disparition comme l’adorable panda roux et le binturong, et avons pris conscience de la richesse animale de la planète terre.

Et enfin, nous avons adoré jouer sur les sculptures en forme d’hippopotames !!

En nous dirigeant vers le car pour rentrer à l’école, nous avons traversé le Jardin des Plantes, l’occasion de faire de belles photos, et à l’entrée de la Grande Galerie, nous avons posé devant le mammouth !

Après un petit goûter express, retour en car où la sieste était de mise!!!

La météo était au rendez-vous : on nous prédisait de la pluie après une semaine de fortes chaleurs, mais le temps a été clément et nous a permis une visite idéale ! Elle restera longtemps gravée dans nos mémoires !

 

Articles en relation

error: Content is protected !!