! Soirée d'information pour la rentrée 2021-2022 le 5 novembre 2020 ! Inscriptions à la soirée dans la rubrique 'Contact' !

L’Engagement des enfants Ecocitoyens pour un monde meilleur

 

L’EEDD (Education à l’Environnement et au Développement Durable)

 

 

Roland Gérard est le parrain de la Maison de L’Enfant. Il est expert en éducation à l’environnement, auteur et conférencier, cofondateur du Réseau Ecole et Nature, cofondateur du Collectif Français pour l’Education à l’Environnement vers un Développement Durable (CFEEDD) et de l’Espace National de Concertation (ENC) pour l’éducation à l’environnement et au développement durable(CFEEDD) et de l’Espace National de Concertation(ENC) pour l’éducation à L’éducation à l’environnement et développement durable. Toujours passionné de nature et de vie(…).

 

 

 

A La Maison de L’Enfant, la dimension écologique est omniprésente dans l’ensemble de la pédagogie, au travers des projets menés, dans les réflexions et dans les actions quotidiennes auxquels participent tant les enfants que l’équipe pédagogique.

 

Sensibilisés à la beauté de la planète, les enfants sont amenés à prendre conscience de la fragilité des écosystèmes. Ils s’engagent à être acteurs de changements au travers d’actions fortes pour la protéger.

 

Au quotidien, ils sont invités à trier leurs déchets, à utiliser, de préférence, des fournitures éco labellisées et à consommer des produits issus de l’agriculture biologique respectueux des ressources de la planète.

 

La Maison de L’Enfant inclut ainsi également dans son Projet Pédagogique, tant pour les parents que pour les enfants, une éducation au « Bien se nourrir » sur le plan de la santé et de l’éthique. Une alimentation non industrielle est privilégiée avec un minimum de transformation, des produits très frais, de saisons, locaux et Bio.

 

Les enfants sont ainsi les meilleurs ambassadeurs pour faire évoluer leurs parents (très motivés) et la société sur la façon et l’importance de bien se nourrir.

 

Les enfants se mobilisent pour le tri et contre l’utilisation du plastique et cherchent ensemble des alternatives. Ils s’impliquent régulièrement dans des campagnes de ramassage et réduction des déchets.

 

Les enfants observent les saisons et recherchent avec leurs parents tous les éléments de la nature qu’ils peuvent glaner au grès de leur promenade pour les présenter ensuite aux enfants de la MDE, s’en émerveiller et, en fonction des trouvailles rapportées par chacun, étudier plus précisément certaines espèces.

L’équipe de La Maison de L’Enfant présente enfin régulièrement aux enfants les travaux d’artistes et de scientifiques qui s’engagent pour la nature.

« Il est temps que l’homme reprenne sa place parmi la grande diversité du vivant, qu’il prenne conscience du statut identique qu’il partage avec une puce, un éléphant, un chêne ou une rose! »

« Et bien que ce changement se soit déjà opéré dans la sphère scientifique, le chemin reste long pour faire prendre conscience de ce bouleversement dans nos manières de penser le monde qui nous entoure ! »

 

La Maison de L’Enfant partage cette prise de conscience avec les enfants enthousiastes.
Elle les aide à s’engager et à porter leurs projets concrets de défense du vivant sur la planète !

 

 

Les derniers Engagements des enfants Ecocitoyens

 

 

 

En 2018/2019, La Maison de L’Enfant réfléchit au peu de place qu’ont les enfants dans la nature, à leurs besoins de connaissances et d’expériences et décide de mettre en place un grand projet : « Redonner la forêt aux enfants et les enfants à la forêt » en emmenant tous les enfants de l’école six fois par an dans les forêts environnantes de Boulogne-Billancourt (Fausses Reposes, Meudon, Clamart).

Les enfants ont réuni leurs parents pour leur exposer leur envie de sortir en forêt et leur ont présenté leur idée de vendre des torchons illustrés par eux sur le thème des arbres afin de pouvoir financer les cars nécessaires. Les fonds récoltés en 2019 ont permis d’organiser 2 sorties forêt !

 

 

 

Voici ce que dit le parrain de La Maison de L’Enfant, Roland Gérard sur la place éducative de la forêt :

« Et si la première fonction de la forêt était éducative. Et si sa fonction principale était de nous rendre plus humain. Et si être plus humain passait par le tissage de lien avec le reste du vivant. Sincèrement, je le crois. Nous sommes de plus en plus éloignés de la nature, l’histoire de l’humanité pourrait se résumer ainsi. Plus on avance dans cette civilisation où nous sommes tombés et plus on est loin de nos frères animaux et nos sœurs les plantes sauvages. Plus nous nous rapprochons des bêtes et des plantes et plus nous devenons humains. Plus nous nous inscrivons dans le temps long, le temps des générations, notre temps. »

 

 

 

 

 

En 2017/2018 : les enfants s’engagent pour Aina Avotra, une école défavorisée à Madagascar avec l’Association Fanohanana de Françoise Videau, Marie-France Bouillaud et Anne-Catherine en récoltant des fonds pour acheter du matériel pédagogique.

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2016/2017 : les enfants s’engagent avec le Secours Populaire pour offrir des chocolats de Noël aux enfants défavorisés de Boulogne-Billancourt en se rendant au supermarché voisin afin de mobiliser les clients pour les inciter à participer à leur grande collecte de chocolats.

 

 

 

 

 

 

 

En 2015/2016 : les enfants reçoivent Claudine André, primatologue et fondatrice du sanctuaire Lola Ya Bonobo au Congo et s’engagent à ses côtés pour la protection des Bonobos avec l’organisation d’une soirée de gala pour récolter des fonds. Pour sensibiliser le grand public, les enfants créent une chanson sur les bonobos, diffusée sur le web.

 

 

 

 

 

 

 

 

En novembre-décembre 2015 : participation des enfants à la COP 21 pour faire entendre leur parole et demander aux chefs d’Etats de prendre de sages décisions pour la protection de leur planète.

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2014/2015 : les enfants invitent à La Maison de L’Enfant Claude Lorius, glaciologue, qu’ils ont découvert dans le film « La Glace et le Ciel » de Luc Jacquet et s’engagent à ses côtés pour la protection de « son » Antarctique. Les enfants créent une chanson diffusée sur le web dédiée à Claude Lorius pour l’aider à protéger le monde polaire en alertant le grand public.

 

 

 

 

 

 

 

 

En 2013/2014 : engagement des enfants pour les arbres avec Francis Hallé, botaniste, qu’ils ont découvert dans le film « Il était une Forêt » de Luc Jacquet et qu’ils reçoivent à La Maison de L’Enfant. Les enfants organisent une vente aux enchères de leurs œuvres au profit du mouvement Forest&Life. Les enfants, écocitoyens du monde, ont permis la reforestation de 1500 arbres au Gabon.

error: Content is protected !!